Le coup de Téléphone – Delphine

Le coup de Téléphone – Delphine

C’était le jour de mes 56 ans que j’ai ressenti le besoin de reparler à ceux qui étaient à moitié moi et tellement loin.

Louis a toujours été celui dont j’ai été le plus proche. C’est le moins amoché de mes enfants.

Aujourd’hui je les ai tous appelé.

« Je veux te voir maintenant ».

Maxence a reniflé, je lui ai dis de passer chercher Céleste. Ma fille n’a rien dit. Céleste ne parle pas.

Louis me tenait déjà la main. Car aujourd’hui 20 ans après mes années folles, j’allais leur donner mes enveloppes de souvenir. Et ils pourront, s’ils le souhaitent, aller à la recherche de la pièce manquante, leurs pères.

Lire la suite « Le coup de Téléphone – Delphine »

15 avril 2013 ou la fin du rêve – Nina

15 avril 2013 ou la fin du rêve – Nina

Parenthèse enchantée. Deux seules couleurs qui emplissent ma vie: le vert, le jaune. J’ai mangé autant de baies que je le voulais.

Mais tout est impermanent n’est-ce pas ?

Louis m’a saisi la main, un jour. Au dessus de la table. Il m’a souri.

Et j’ai su que c’était la fin. Que je n’allais pas savoir aimer cet autre. Que je ne savais en aimer qu’un. Un qui me manquait depuis déjà 3 semaines. Que je ne pourrai pas faire semblant. Que Louis ne serait toujours qu’un ami, un protecteur.

J’ai faim de cris. J’ai faim d’attention. J’ai faim de compliments et faim d’insultes. Je veux exister. Mon cœur veut battre la chamade. J’ai faim d’explosion, de fureur, de passion. On m’a trop mal habitué. L’adrénaline, l’excitation de la survie, ses bras, comme une addiction.

Lire la suite « 15 avril 2013 ou la fin du rêve – Nina »

Le coup de téléphone – Céleste

Le coup de téléphone – Céleste

Aujourd’hui, maman a appelé.

« Je veux te voir maintenant ».

J’ai reçu la même directive de la part de Louis par mail et la sonnette a retenti.

Derrière la porte blindée de mon immeuble, un p’tit mec, sec, cheveux bouclés, Max.

Maxence se précipite vers moi et me serre dans ses bras. Ses os me font mal.

« T’as eu maman ? »

Maxence, de deux ans mon aîné, n’a pas su trouvé sa place au milieu.

Alors Louis nous a toujours chapeauté comme des jumelles fragiles aux tresses nouées par un ruban. Les deux petites choses à ne pas bousculer.

Louis était le pic pour lequel je gravissais des kilomètres et acceptais de traverser des cuvettes. Il était la personne à qui je voulais ressembler. Louis était un bouclier, un rempart contre le monde extérieur.

Lire la suite « Le coup de téléphone – Céleste »

Prologue – Max

Prologue – Max

Je ne sais ce que j’fous là, je ne sais même pas si j’ai voix au chapitre.

J’ai connu le chagrin, j’ai connu la faiblesse. Dans ma tête et dans ma chair. J’ai aimé, oui, mille fois aimé. Ma grand-mère d’abord, ma soeur, à la folie, puis Margot, puis un autre.

J’ai aimé pour les mauvaises raisons, pour qu’on m’aime en retour. Pour qu’on me complimente. Pour m’ouvrir au monde.

Je ne sais pas être seul. Je ne ris plus et ne pleure plus non plus. Je ne parle plus. J’écris à peine. Sur mon téléphone. Un message pour Céleste.

Lire la suite « Prologue – Max »

16 mars 2013 ou l’inspiration – Nina

16 mars 2013 ou l’inspiration – Nina

Quand le moteur s’arrête,  je me réveille en sursaut, coupable de m’être endormie sans avoir fermé la porte.
Mais je suis assise sur un siège de voiture, confortablement recouverte d’une couverture noire.

Louis pose gentiment sa main sur mon bras, embêté de m’avoir effrayée. Dehors, ce sont les dernières lueurs du soleil. Les couleurs sont encore chaudes. Comme si le ciel entier me souriait.

Je n’ai enfin plus peur.

Lire la suite « 16 mars 2013 ou l’inspiration – Nina »

15 mars 2013, ou la liberté – Nina

15 mars 2013, ou la liberté – Nina

Le vent me souffle aux oreilles, la voiture ne roule plus mais vole, et Louis m’amène loin, le plus loin possible il a dit. Je passe de poings pointus à des bras qui enlacent avec le respect et la sérénité d’un frère.

Je ne sais pas où l’on va, on ne laisse juste aucune trace. J’ai 50€ en argent liquide et Louis complète avec sa carte bancaire personnelle.

Depuis longtemps, respirer n’est plus douloureux, il y a des fleurs violettes sur le bord de la route. « Ma » musique à la radio. Que Louis télécharge pour la passer autant de fois que je souhaite sur le trajet.

Je trace un trait dans ma tête sur un M, le I, le terrifiant G, le U toujours méfiant, le E qui crie, un L lugubre.

Lire la suite « 15 mars 2013, ou la liberté – Nina »

Février 2016 – Céleste

Février 2016 – Céleste

Mon excursion en centre ville m’a fait revenir avec 2 paquets de café et une boîte de peinture acrylique.

J’ai une passion pour la café. D’abord, c’est noir, chaud et servi dans une tasse immaculée. Et puis j’en bois depuis toujours.
Je finissais les tasses des adultes en cachette, allant jusqu’à lécher le marc pour ne pas en perdre une miette.

Sur moi, la caféine n’a pas d’effet. Je ne dors ni moins bien, ni mieux. Je ne suis pas plus agitée, ni plus calme. Enfin, je le crois.

J’allume la télé et j’éteins la musique, il est 2h du matin.

Lire la suite « Février 2016 – Céleste »