Y’a pas d’addition – Céleste 

Y’a pas d’addition – Céleste 

Impossible d’attacher le haut d’une robe.
Devant les séries drôles, je ne ris plus.

Le rire, ça devrait se partager.

Personne ne m’aide à vider le lave vaisselle.

Y’a pas d’assiette car y’a pas de repas.

Y’a des pommes.

Des caisses de pommes.

Que personne ne m’aide à monter à mon étage.

Y’a que de livres. Partout. Sur le sol. Y’a pas de ménage. Sauf le vendredi quand Miguel vient.

Il sonne.

Lire la suite « Y’a pas d’addition – Céleste « 

Toujours (2) – Céleste

Toujours (2) – Céleste

S’assommer. Toujours plus vite. C’est de plus en plus difficile. Avant d’aller au ciné avec Coline.

Un verre de vodka. Deux. Un de Jäger . Deux de blanc.

J’ai envie de rire devant ce film. A moins qu’on aille voir un drame ce serait malvenu. Coline ne comprendrait pas.
Je passe pour une bonne vivante, d’humeur égale mais quand même. Suis je aussi peu lisible?
Moi, quand je me regarde devant le miroir, je vois mes cheveux ternes. Mes yeux pochés. Mon nez violet d’avoir trop pleuré. Ma langue jaune d’avoir trop malmené mon foie. Mes dents marrons d’avoir trop fumé. Mes oreilles rougies par si peu de sommeil.

Quand je me vois dans le miroir je ne vois pas un fantôme. Je vois une sorcière.

Lire la suite « Toujours (2) – Céleste »

Une bouteille à la main – Céleste

Une bouteille à la main – Céleste

Des fois, c’est dur à définir. J’avais tout mais je voulais plus. Je voulais du vent dans les cheveux. Je voulais pas d’attache. Mais j’en voulais.

Je voulais de la liberté, je voulais de l’aventure. Et de la sécurité. Bref. J’étais une femme typique.

Je crois que je ne m’étais jamais satisfait de ce que j’avais. Sauf à l’époque des marches, de l’herbe, du calme. Après ça, je m’étais toujours battue pour avoir mieux, pour avoir plus. Prête à tout abandonner pour des plaisirs additionnels.

Au final, j’avais pareil. Ou moins.

C’était le soucis. Tout vouloir.

Petite, je négociais tout. J’ai toujours voulu négocier avec la vie. Je ne veux pas que ça se termine tout de suite. Je ne veux pas que tu partes. Je ne veux pas qu’il meure. Pourquoi est-il mort ? C’est déjà la fin des vacances ? C’est déjà le début de la récré ? C’est déjà la fin du film ?

Lire la suite « Une bouteille à la main – Céleste »

Les montagnes, Juin 2022 – Céleste

Les montagnes, Juin 2022 – Céleste

J’ai un endroit secret dans lequel j’aime me plonger. Un endroit avec 3 bleus. Plus ou moins profonds.

Je m’assois, en tailleur, sur un sol dur, une pierre, entouré de mou, de tendre, de délicieux vert.

Au loin, des tâches blanches et noires. Le vent qui mélange mes cheveux et arrache mes idées.

Les aspérités du paysage face à moi comme les mille et une vagues de mon esprit. J’accepte les idées, les observe, je vogue dessus, mais jamais elles ne me submergent.

Lire la suite « Les montagnes, Juin 2022 – Céleste »

Le coup de téléphone – Céleste

Le coup de téléphone – Céleste

Aujourd’hui, maman a appelé.

« Je veux te voir maintenant ».

J’ai reçu la même directive de la part de Louis par mail et la sonnette a retenti.

Derrière la porte blindée de mon immeuble, un p’tit mec, sec, cheveux bouclés, Max.

Maxence se précipite vers moi et me serre dans ses bras. Ses os me font mal.

« T’as eu maman ? »

Maxence, de deux ans mon aîné, n’a pas su trouvé sa place au milieu.

Alors Louis nous a toujours chapeauté comme des jumelles fragiles aux tresses nouées par un ruban. Les deux petites choses à ne pas bousculer.

Louis était le pic pour lequel je gravissais des kilomètres et acceptais de traverser des cuvettes. Il était la personne à qui je voulais ressembler. Louis était un bouclier, un rempart contre le monde extérieur.

Lire la suite « Le coup de téléphone – Céleste »

Février 2016 – Céleste

Février 2016 – Céleste

Mon excursion en centre ville m’a fait revenir avec 2 paquets de café et une boîte de peinture acrylique.

J’ai une passion pour la café. D’abord, c’est noir, chaud et servi dans une tasse immaculée. Et puis j’en bois depuis toujours.
Je finissais les tasses des adultes en cachette, allant jusqu’à lécher le marc pour ne pas en perdre une miette.

Sur moi, la caféine n’a pas d’effet. Je ne dors ni moins bien, ni mieux. Je ne suis pas plus agitée, ni plus calme. Enfin, je le crois.

J’allume la télé et j’éteins la musique, il est 2h du matin.

Lire la suite « Février 2016 – Céleste »

Toujours – Céleste

Toujours – Céleste

Mes pieds avalent les kilomètres, ma tête est ailleurs, ma gorge et mon souffle s’organisent pour chanter à tue-tête. Désorganisés, mes membres. Je danse plus que je ne cours.

Je danse beaucoup. Sur tous les rythmes que j’entends, dans le vent, sous la pluie, assise, dormante.

Il m’est difficile d’être statique.

Il m’est difficile de ne faire qu’une chose à la fois.

Il m’est difficile de penser des mots et qu’ils sortent intacts par ma bouche.

Il m’est difficile de vivre dans le silence.

 

Un jour, conseillée par Miguel, j’ai essayé de passer 15 minutes sans musique, sans radio, sans télé. Un supplice, assaillie par trop d’images. Impossible de me fixer. Et sa tête, oui sa tête qui me revient. Sa voix. Son atroce voix. Pour compenser, j’ai mis de la transe d’un clic.

Mes 17 ans m’ont changé pour toujours. Pour toujours, le vide, la solitude et le silence me seront interdits en étant sobre.

Lire la suite « Toujours – Céleste »